Transition Québec est né en 2017 grâce à la volonté d’un regroupement de citoyennes et de citoyens d’offrir une alternative de gauche sur la scène municipale à Québec

Transition Québec, c’est une équipe de citoyennes et citoyens engagé-es, qui veulent s’attaquer aux défis du XXIe siècle — notamment, la transition écologique et les inégalités sociales. Notre équipe souhaite proposer aux gens de Québec une administration municipale transparente et démocratique, qui valorise les quartiers dynamiques et à échelle humaine, ainsi que la solidarité sociale.

Chez Transition Québec, nous croyons que les villes doivent être au coeur de la lutte contre les changements climatiques — verdissement, transport durable, agriculture urbaine, réduction de nos déchets, nous devons agir sur tous les fronts pour relever le défi de la crise climatique et offrir aux prochaines générations une ville de Québec verte et prospère.

Afin de mettre en œuvre sa démarche de transition, notre parti présentera, au printemps 2021, un programme voté par ses membres. Transition Québec dévoilera, lors des élections à l’automne 2021, une plateforme offrant des propositions concrètes et chiffrées.

Vous avez des idées ? Écrivez-nous au info@transitionqc.org.


Voici les thèmes qui seront abordés :

Environnement et lutte aux changements climatiques

Les villes doivent être au coeur de la lutte contre les changements climatiques et mettre en oeuvre une transition durable et globale (autant sur les plans environnementaux, sociaux qu’économiques) vers une société plus respectueuse de la planète et des générations futures.

L’administration municipale a un devoir d’exemplarité — elle doit être écoresponsable — et de leadership. Des actions doivent être mises en place sur plusieurs fronts : réduction de l’empreinte carbone et des émissions de GES, réduction des déchets, protection des milieux naturels et de la biodiversité, verdissement et protection de la qualité de l’air et de l’eau.

Mobilité

Une ville responsable sur le plan environnemental est une ville qui favorise une mobilité durable — transport en commun, vélo, marche, covoiturage, etc.

C’est le rôle de l’administration municipale d’offrir des alternatives à l’auto-solo aux citoyennes et citoyens et de penser la planification de l’aménagement du territoire en fonction d’une mobilité durable.

Justice sociale

Nous souhaitons vivre dans une capitale plurielle, qui est un milieu de vie inclusif où chaque individu, peu importe son revenu, sa situation de handicap, son origine, sa religion, son identité de genre, son âge, son orientation sexuelle ou sa couleur de peau a les moyens de participer à la vie publique.

Pour faire face aux défis de notre monde, nous désirons soutenir et favoriser la solidarité entre les citoyennes et citoyens de notre ville. La Ville doit s’efforcer, notamment, de mettre en place une approche communautaire pour prévenir et réduire l’itinérance.

Notre ville doit assurer également la prévention et la lutte contre le racisme.

Dans une perspective décoloniale, nous devons chercher à établir une relation d’égal à égal avec les Premières Nations, notamment avec la nation huronne-wendat de Wendake, enclavée au sein de la capitale. 

Nous désirons incarner et soutenir le féminisme dans la recherche de l’égalité entre les femmes et les hommes. Cette quête se traduit à la fois dans notre démarche politique et notre fonctionnement interne.  Nous voulons nous assurer que cette perspective d’égalité soit appliquée dans tous les champs d’action de l’administration municipale.

Nous croyons que les politiques et les mesures adoptées à l’échelle municipales doivent être analysées en fonction de leurs impacts différenciés sur les hommes et les femmes. 

Nous souhaitons porter une attention particulière aux violences exercées contre les femmes et les filles qui sévissent toujours dans notre société, malgré les avancées réalisées ces dernières années en matière de lutte féministe. 

Aménagement du territoire et habitation

Nous pensons que la ville de Québec doit favoriser la mixité sociale et l’accessibilité, pour toutes et tous les citoyennes et citoyens, à un logement qui convient à leurs besoins.

Nous croyons à des quartiers à échelle humaine, à des artères commerciales dynamiques et à des milieux de vie sains. La ville doit offrir à toutes et tous des pars et infrastructures de qualité.

La ville de Québec doit être proactive pour favoriser la densification et lutter contre l’étalement urbain.

Économie

Nous pensons que le développement économique de la ville de Québec doit être axé sur la transition écologique et mettre de l’avant un modèle de consommation et de production plaçant le bien commun et l’intérêt général au centre des priorités.

Une économie plus respectueuse de l’environnement et de l’équité sociale passe notamment par une dynamisation du secteur de l’économie sociale. Cela implique également une réforme pour une fiscalité municipale responsable qui incite à la densification urbaine. Pour favoriser cette densification, le commerce et les services de proximité sont encouragés. 

Une attention particulière doit être portée au surtourisme afin de limiter ses effets néfastes. Nous pensons qu’il faut veiller à ce que les quartiers à forte fréquentation touristique soient des milieux de vie attractifs pour les citoyennes et citoyens en limitant notamment l’expansion des plateformes de location de logements de particuliers.

Démocratie et gouvernance

Nous plaçons au coeur de nos actions les principes de gouvernance de proximité et de démocratie participative. Nous croyons à l’importance de la participation citoyenne, ainsi que la décentralisation de la gouvernance de la Ville de Québec par une importance accrue des conseils de quartier.

La transparence dans la mise en œuvre des services de la Ville est également centrale dans notre vision de la gouvernance. Nous pensons qu’elle se réalise à travers l’accès à l’information et la responsabilité des personnes élues vis-à-vis des citoyennes et citoyens de la Québec.

Nous croyons à l’indépendance du Québec et au principe de subsidiarité, favorisant la prise de décision par l’entité compétente la plus proche des personnes concernées.

Sur un territoire, le pouvoir devrait être confié à l’administration possédant la plus forte proximité avec les citoyens. Dans le respect de ce principe de décentralisation, nous considérons qu’il serait préférable que les pouvoirs étatiques présentement assumés par le gouvernement canadien soient confiés au gouvernement du Québec. À son tour, le gouvernement québécois devrait alors décentraliser plusieurs de ses responsabilités actuelles vers les administrations municipales. 

La ville de Québec aurait tout à gagner à obtenir le statut de véritable Capitale Nationale, après l’accession du Québec à son indépendance. Plus qu’un siède de l’adminsitration publique, notre belle ville de Québec pourrait devenir l’ambassadrice sur la scène mondiale de la société québécoise dans tout sa diversité.

Culture et langue

Nous souhaitons une capitale culturelle plus audacieuse où les artistes d’ici et d’ailleurs et tous les citoyens et citoyennes peuvent créer, s’inspirer et participer au rayonnement artistique local et international.

Notre politique culturelle vise en ce sens à valoriser et à protéger notre patrimoine architectural, à soutenir nos artistes locaux, à encourager la culture de proximité grâce à des lieux culturels dynamiques et accessibles et à favoriser l’innovation en présentant davantage de projets d’art public audacieux.

Pour le bien-être et l’épanouissement de nos concitoyennes et concitoyens, notre ville doit offrir un milieu de vie actif et rassembleur où les centres communautaires, les marchés, les parcs et même les rues constituent des lieux de rencontre et permettent de profiter du milieu naturel exceptionnel entourant notre ville, dont le majestueux Saint-Laurent.